Méthode de titrage thermométrique par substitution au chrome pour rationaliser la surveillance des bains d'anodisation
28/05/2019

Military jet
L'un des principaux acteurs de l'industrie aéronautique a remplacé le chrome dans son processus d'anodisation des pièces d'avion par un mélange d'acide sulfurique et d'acide tartrique (TSA, anodisation sulfo-tartrique). Metrohm a mis au point une nouvelle méthode permettant à ce client de déterminer les acides avec rapidité et fiabilité, à l’aide du même capteur, une sonde de température extrêmement sensible et un réactif unique. Une note d'application décrivant cette application est disponible gratuitement auprès de Metrohm.

Le remplacement du chrome par des substituts moins dangereux, tels que l'acide sulfurique et l'acide tartrique, contribue à réduire l'impact environnemental de l'anodisation des substrats métalliques pour la protection contre la corrosion. Le titrage potentiométrique est la méthode standard utilisée pour contrôler les niveaux de ces acides. Cependant, cette méthode nécessite que deux titrages soient effectués avec des électrodes différentes avec des solvants différents.

Le titrage thermométrique, quant à lui, permet de contrôler les acides sulfurique et tartrique en utilisant le même capteur dans la même matrice. Ce capteur, une sonde température extrêmement sensible à réponse rapide, détermine le point final de la réaction lorsqu'aucune modification de la température de la solution échantillon (enthalpie de réaction) n'est plus enregistrée.

Par rapport au titrage potentiométrique, le titrage thermométrique est également plus rapide et plus pratique (aucun entretien du capteur requis). Sur un système entièrement automatisé, la détermination de l’acide sulfurique et de l’acide tartrique prend environ 7 minutes.

Téléchargement