Carburants - paraffines, aromatiques, naphtènes, oléfines

Acidité dans les produits pétroliers selon  ASTM D8045

La norme ASTM D8045, publiée en 2016, décrit la détermination de l'indice d'acide dans les pétroles bruts et les produits pétroliers par thermotitration. Cette méthode offre de nombreux avantages comparé au titrage potentiométrique:

  • Les analyses donnent un point final bien défini, améliorant ainsi la reproductibilité des résultats
  • Les analyses sont beaucoup plus rapides
  • L'entretien du capteur est pas nécessaire

> En savoir plus sur la thermotitration et l'ASTM D8045

En phase avec les normes internationales

L'importance des combustibles fossiles se reflète à travers le grand nombre de normes les concernant. Metrohm en tant que leader des instruments d'analyse offre l'application et le savoir-faire acquis durant de longues années d’expérience dans le contrôle de la qualité des combustibles fossiles.


> Découvrez un apperçu des principales normes

Indices d’acides et de bases - Des paramètres de qualité importants

De la même manière, l'indice de bases (TBN) est une somme de paramètres des composés alcalins, l’acidité (AN) est une mesure des composés acides. Ces deux paramètres sont essentiels pour assurer la qualité de l'huile.

Ces deux paramètres peuvent être déterminés par titrage acide-base non aqueux avec détection potentiométrique, photométrique, thermométrique ou conductimétrique.

Téléchargements :

Titrage potentiométrique
Les deux paramètres sont déterminés par titrage potentiométrique dans des solvants non aqueux ou des mélanges de solvants. Différentes normes existent pour l'analyse des deux paramètres, par exemple:

  • ASTM D664 (AN),
  •  EN 12634 (AN),
  • ASTM D4739 (BN),
  • ISO 3771 (BN).

Ces déterminations par titrage peuvent être complètement automatisées - de l'addition de solvants au nettoyage reproductible de l'électrode. Les échantillons d'huile peuvent même être pesés entièrement automatiquement avant le titrage. Cela garantit une traçabilité complète.


> En savoir plus sur l'analyse efficace du nombre d'acides selon la norme ASTM D664
> En savoir plus sur un système entièrement automatisé avec pesée intégrée

Titrage photométrique

TANet TBN peuvent également être déterminés par titrage photométrique avec une indication colorimétrique du point d'équivalence selon la norme ASTM D 974. Pour cette application, Metrohm offre une optrode 100 % résistante aux solvants avec la possibilité d'automatiser le titrage photométrique.









Produits associés

Titration thermométrique rapide

L'entretien des électrodes n’est pas un problème lors de la titration thermométrique. Les contaminants et les matrices ne compromettent pas le capteur. Il fonctionne aussi bien sans réhydratation. Par rapport à un titrage potentiométrique, la titration thermométrique est environ trois fois plus rapide et peut être entièrement automatisée, comme vous pouvez l’observer sur la détermination TAN de la courbe de titrage.

Solvotrode easyClean: une électrode de pH en verre qui peut être facilement nettoyée, même lors d'importantes contaminations.

Optrode: Capteur pour la titration avec reconnaissance photométrique du point final

Téléchargements

Détermination de l'eau dans les produits pétroliers

L'eau est un contaminant de pratiquement tous les produits pétroliers.

Il réduit les propriétés lubrifiantes, favorise la dégradation microbienne de l'huile, conduit à la formation de boues dans le réservoir, et favorise la corrosion.

Par conséquent, il est très important de connaître la teneur en eau des produits pétroliers. La titration Karl Fischer (KF), en raison de son excellente reproductibilité, de sa précision ainsi que par sa facilité d'utilisation, se classe parmi les meilleurs méthodes de détermination de l'eau, en conséquence les résultats fournis se situent dans de nombreuses normes internationales. En raison de la faible teneur en eau dans les produits pétroliers, la coulométrie KF est généralement appliquée.

Téléchargements

Halogène et soufre dans les carburants par la combustion chromatographie ionique (CIC)

Les effets indésirables de l'halogène et des carburants contenant du soufre

La combustion de carburant contenant du soufre conduit à l'émission d' oxydes de soufre polluant l'atmosphère. En outre, de fortes concentrations de soufre impactent négativement les performances du moteur. De même, la présence d'halogènes corrosifs doit être minimisée, en particulier lors du processus de raffinage.

La combustion IC

La combustion IC est une méthode entièrement automatisée qui permet de déterminer individuellement les halogènes et le soufre dans une multitude de produits pétrochimiques, indépendamment du fait qu'ils soient sous forme liquide, solide ou gazeuse. La combustion IC excelle en termes de débit d'échantillon, de plage de mesure, de précision ainsi pour que l’exactitude des résultats fournis.

L'image ci-dessus montre la méthode de combustion IC . Les produits de combustion gazeux qui sortent du four sont introduits dans une solution d'absorption oxydante et détectés sous forme de sulfate et d'halogénure par l'intermédiaire d'une Chromatographie d'ionique placée en série. 
Test BN

Téléchargements

NIRS pour l'optimisation des processus de fusion et de raffinage.

Processus de mélange avec NIRS

Durant le processus de mélange, différentes fractions de la distillation du pétrole brut sont mélangées de manière à produire des qualités d'essence ou de diesel prêts à la vente. Cela est plus économique lorsque l'on opère dans des systèmes de traitement opérant en ligne et pouvant être automatisés. Le point final du processus de mélange est atteint lorsque les spécifications du carburant requis sont atteintes. Les principales caractéristiques qui indiquent la progression du processus de mélange sont les indices de cétane pour les mélanges de diesel et les indices d'octane pour les mélanges d'essence. Les capteurs NIRS permettent à l' ensemble du processus d’être contrôlé et d’assurer un produit final de haute qualité. Des paramètres supplémentaires peuvent être surveillés en parallèle.

Pour raffiner le pétrole brut et le gaz naturel en produits pétrochimiques divers, des processus complexes sont nécessaires, tels que la distillation du pétrole brut, la fissuration et la réforme de désulfuration. Tous ces processus sont contrôlés par spectroscopie proche infrarouge (NIRS) - afin de déterminer les caractéristiques ou la composition des produits pétroliers.
> En savoir plus !

L'image de la procédure (l'image sur le côté gauche) de recherche de l' indice d'octane (RON) et des paramètres de contrôle de pression de la vapeur Reid sont déterminées pendant le mélange de l'essence en utilisant un NIRS. Ces deux paramètres peuvent être suivis simultanément en direct sur le panneau de contrôle (la partie noire/verte entre les deux courbes de tendance).

Découvrir plus d'applications Process

Téléchargements

Autres applications

Corrosion

Dans l'industrie pétrochimique et des biocarburants, la corrosion est un problème commun qui menace l'homme et la machine et qui génère des coûts de production importants. Il a été rapporté que dans les seuls pipelines américains la corrosion représente un coût de plus de 20 millions de dollars US par an. Metrohm Autolab offre une gamme complète de produits pour étudier les propriétés de corrosion des matériaux, tant pour la recherche fondamentale et que pour la recherche appliquée.

Les applications

Témoignage: CEPSA Research Center

"Depuis plus de 30 ans, nos laboratoires ont eu des équipements Metrohm, comme titreurs pour mesurer les tensioactifs dans des détergents et pour mesurer la quantité de brome dans les oléfines ainsi que pour mesurer la stabilité à l'oxydation des FAMES et du gazole. Ils s’agit d’un ensemble de pièces très utile et fiable de notre équipement."

Cepsa est une société d'énergie espagnole active dans le secteur du pétrole et du gaz. Ils utilisent de nombreux instruments Metrohm pour la caractérisation des huiles et des carburants.