Corrosion

Un problème omniprésent touchant en particulier les centrales

Turbine

La corrosion est un phénomène naturel - certes coûteux. NACE International, la principale autorité sur la corrosion, a initié en 2002 une étude visant à estimer les coûts causés par la corrosion dans les États-Unis. Cette étude a conclu que le coût annuel global s’élève à 276 milliards de dollars.(En savoir plus ici).

Dans les centrales, la corrosion est le principal facteur conduisant à des temps d'arrêt coûteux et critiques. Les cercuits eau-vapeur dans les centrales nucléaires et à énergie fossile sont intrinsèquement sujettes à la corrosion, il en est de même avec les composants métalliques qui sont constamment en contact avec l'eau. Des mesures pour contrôler ou empêcher la corrosion sont cruciales dans ce contexte.

Metrohm propose une gamme d'instruments et de méthodes de mesure des paramètres liés à la corrosion.

Conformité réglementaire

Comme la corrosion peut se produire à un n’importe quel moment, étant donné  le contact permanent entre les parties métalliques et l’eau, les centrales doivent donc surveiller étroitement la corrosion. Cela inclut plusieurs paramètres et indicateurs.

Les diverses normes DIN et ASTM définissent la façon dont cette surveillance doit être effectuée. Ces normes décrivent en détail comment les taux de corrosion doivent être calculés et comment les tests électrochimiques doivent être effectués.

> Vue d'ensemble des normes relatives à la corrosion

Les causes et les types de corrosion

Sur une surface métallique, la corrosion implique un processus électrochimique d'oxydation (par exemple, la dissolution du métal) et de réduction (par exemple, de l'oxygène). Dans ce procédé, le métal corrodé se dégrade.

La corrosion se manifeste sous différentes formes et différents types. Selon l'environnement et les circonstances physiques, nous pouvons observer:

  • une corrosion uniforme,
  • une corrosion par piqûre (par exemple, ce qui provoque des hernie ou trous d'épingle dans le matériau),
  • une corrosion caverneuse (par exemple, quand un liquide favorisant la corrosion est stagnant),
  • une corrosion galvanique (entre deux métaux différents dans un électrolyte corrosif), ou
  • une corrosion microbiologique
> Voir les applications Metrohm sur la corrosion

Corrosion : causes et moyens de prévention

Quel que soit le type de corrosion, les centrales doivent veiller à minimiser voir éradiquer la corrosion.

Pour ce faire, ils peuvent, d'une part, surveiller les substances et les paramètres qui indiquent la corrosion, telles que la conductivité, le pH, et la présence d'anions et de cations corrosifs.

D'autre part, les centrales peuvent faire en sorte que des inhibiteurs de corrosion qui sont ajoutés soit présents en quantités suffisantes (par exemple, des ions de zinc, du phosphate, des phosphonates pour des alliages ou de triazoles pour le cuivre et les alliages de cuivre acier ou pour simplement l'acier).

> En savoir plus …

Surveillance de la corrosion par électrochimie : les solutions Metrohm Autolab

La façon la plus simple et la plus directe pour quantifier la corrosion consiste à déterminer la perte de poids d'un échantillon de métal dans le milieu d'essai à travers le temps. Cependant, ce type de test prend beaucoup de temps et nécessite beaucoup de travail, et en extrapolant cette perte de poids, prédire de façon fiable la durée de vie d'un système n’est pas si facile (par exemple, dans le cas de la corrosion par piqûres).

Les test électrochimiques tels que la polarisation linéaire (LP) et la spectroscopie d'impédance électrochimique (EIS) fournissent une alternative viable à des tests de perte de poids. Ces méthodes permettent la caractérisation rapide des systèmes électrochimiques et fournissent des informations plus détaillées sur les phénomènes de corrosion se déroulant.

>En savoir plus sur la spectroscopie d'impédance électrochimique

>En savoir plus sur les instruments Metrohm Autolab pour l'électrochimie

Autres applications et produits

Surveillance du pH et de la conductivité

L'ADI 2045TI de Metrohm  Process Analytics est capable d'analyser plusieurs paramètres dans un flux d'échantillons multiples.

En savoir plus

ASTM D8045: Acid number in crude oil

Acidity is conducive to corrosion. Monitoring of the acid number in raw materials therefore helps to prevent corrosion and thus keep maintenance costs low. ASTM D8045 describes the monitoring of the acid number in crude oil and petroleum products.

Learn more …

Téléchargements